mercredi 24 août 2011

Berlin Calling ou comment (essayer d') éviter les festivités du 15 août à Liège !

Cette année, c'était clair et net ! Pour la première fois depuis 15 ans, nous avons pris une décision (presque) indigne de tout Liégeois qui se respecte : nous ne passerons pas les fêtes du traditionnel 15 août dans le quartier populaire d'Outremeuse.
Pas de Tchantchès, pas de cortèges, pas de fanfares, mais surtout pas de foules amassées dans les ruelles piétonnes, pas de pékèts coulant à flot ou plutôt en barquette, pas de mecs bourrés près à se mettre sur la gueule voir plus si affinité du poing !
A la place, nous choisissons un exil vers l'Est, à cheval entre les anciennes RDA et RFA... En route vers Berlin !
D'ailleurs, cet été le "Vif week-end" nous l'a dit : "Berlin est aux branchés ce que Torremolinos est aux barlos".
Fallait donc vérifier !

Un Berlin Calling réussi, car du voyage d'exil à deux, nous voilà parti pour un gros, gros week-end de fêtes et de visites en bande d'amis. Et grâce au vol low cost, nous pouvons tous devenir ce que les Berlinois du cru appellent des easy-jetseteurs, soit des jeunes trentenaires en quête de folles nuits dans la capitale allemande ! Merci donc à German Wings !



 A l'aéroport de Köln qui compte un Burger King (péché mignon)
Veste boyfriend noire >>> H&M
Blouse vert bouteille en crêpe >>> Primark
Slim bordeaux avec tirettes aux jambes >>> Primark
Montre calculette blanche, foulard, ceinture, lunettes, trolley et collier "corne" >>> Primark
Chaussures >>> Sacha
Sac >>> Urban Outfitters

En pas moins de cinquante minutes, arrivée à Berlin. Et à Berlin, ils ont tout compris ! Direct à la sortie de l'aéroport, des baraques à "Curry Wurst" attendent le touriste qui lui ne sait pas attendre pour découvrir le patrimoine culinaire allemand !
Arrivée à l'auberge de jeunesse (ben oui je suis jeune, j'ai pas encore 30 ans), un mix très propre entre le squat et le repère de fans de black métal, situé dans Friedrichein, un quartier berlinois en voie de branchitude !
En attendant la deuxième fournée de débarquement liégeois, nous avons déjà été jusqu'à l'East gallery, soit 1,3Km de reste de mur converti en pseudo gallerie d'art contemporain de plein air ! Et qui dit plein air, dit risque de pluie. Bonne idée donc de sortir sous une pluie battante, sans tenue appropriée à un déluge allemand !
Arrivée du reste de la bande vers 23h00 - direction une "pittatier" recommandé par Lonely Planet pour un durum à 1,90€ grand comme un avant bras d'enfant et bien mérité ! Fin de soirée chez les métalleux autour d'une partie de billard arrosée de strongbow gold (une découverte!)

A East gallery
T-Shirt loose Bleu nuit >>> Primark


Levé ensoleillé dès poltron minet ! Réveil obligatoire pour tout le monde à 9h00 et début des visites culturelles à 10h. Oui, je sais, je suis une tortionnaire de la visite urbaine - tel "marche ou crève", je traîne la joyeuse bande derrière moi à la découverte pédestre de Berlin ! Armée de mon impitoyable "Lonely Planet un w-e à Berlin", je dicte à chacun le "ce qu'il faut voir" !!! Aahahah, je suis culturellement diabolique !
Soit plus de 18Km de "trekking in the city"... La chaussure de marche étant bien évidement non tolérée par la "Fashion police" dans un contexte de grande capitale européenne.

East Gallery - bien plus chouette au sec et sous le soleil

East Gallery 

La tour de la télévision, on la voit de partout tout le temps! 

Un vieux nostalgique en casque à pointe 

Art Urbain dans Friedrichein

A proximité du Watergate

East Gallery - un détail célèbre

East Gallery en troupeau

Eglise Sainte-Marie et la tour de la TV

La Cathédrale

Devant le Altes Museum

La porte de Brandbourg
 Welcome à la porte de Brandbourg

Un safari cortège de Traban

Le mémorial de l'Holocauste - belle plaine de jeu pour touriste en goguette

Le Mémorial

Art Urbain près du Kunst Werke

Un squat, non un espace gallery au départ alternatif, devenu un peu trop "place de touristes"
Kunst Haus Tacheles

Kunst Haus Tacheles

 Dans le quartier du Kunst Werke

 Berlin ? La plage ? Une plage aménagée le long de la Sprée
 Dans le quartier de l'auberge, à l'Est

A l'Est
Vest boyfriend noire >>> H&M
Blouse noire loose >>> Only
Jeans gris natural used >>> Bershka
Bracelet clouté >>> forever 21
sac >>> Urban Outfitters
foulard, montre et lunettes >>> Primark

Le projet du samedi soir était clair pour tout le monde : tenter d'entrer dans le célèbre club berlinois "The Berghain"... Un endroit si hallucinant que sur tous les forums chacun débat de son physio (dit BOUNCER, un obèse en slim blanc avec des cheveux longs couleur d'argent et des fils barbelés tatoués comme une balafre autour de l'oeil gauche), de sa coolitude (ben oui, à cause du physio, y a forcément que les "cools" qui entrent), et de son horaire défiant les droits du travail, de samedi minuit à lundi 8h00 du mat'.


Bouncer - THE physio !

Seulement pour être "dans le coup", il faut pas se pointer avant 3h00, et là, quelle bonne surprise, une file de fous furieux ! Après 1h30 d'attente, 10 hésitations "je rentre à l'auberge ou pas", quelques rigolades avec les voisins de file, un apprentissage express de l'allemand, car mieux vaut parler la langue de Goethe devant Bouncer pour s'assurer l'entrée, nous voilà confronté au gourou des physio !
Air détaché, ne pas prendre l'air de supplier pour entrer, tenue décontractée, mais avec des éléments pointus, et surtout une réponse souriante, mais expéditive concernant le nombre de membres du groupe ...

Bouncer : "Wie Viel ?"
Trendy (l'air de je viens tous les week-ends) : zu Vier !

Et à l'intérieur : une musique détestable - c'est bien simple je crois qu'elle n'a pas changé entre 3h00 et 8h00... soit cinq heures continues au même rythme !
Mais le Berghain, c'est comme la porte de Brandbourg, un site de découverte touristique et anthropologique : darkroorm, sanitaires dédiés à tout autres usages, personnages hauts en couleur et bien sûr la prise de photos interdite à l'intérieur ! Et comme la décence m'interdit d'en dire plus... Je vous laisse la surprise pour un prochain "Berlin trip".
Sortie du berghain à 7h30 et là, effarement total, la file pour entrer est toujours aussi longue qu'à notre arrivée quelques heures plus tôt... Avec une dernière bière, fascinés, nous avons admiré ce théâtre humain, mettant des paris sur qui entre ou non dans "le temple"

La file d'entrée au Berghain à 8h00 du mat' le dimanche


Bouncer se cache dans l'embrasure de la porte ! Sisi, regardez bien !
 Le Berghain - une ancienne centrale électrique

Tenue spéciale Berghain
Chemisier transparent bleu électrique >>> New Look
slim noir >>> Primark
Sac banane effet "Chanel" >>> Primark
Derbies dorées >>> Forever 21



Dimanche - cinq heures après le retour du Berghain et une bonne sieste, en route vers le reste de la ville ! Bon, faut bien avouer que dans l'aventure, on a perdu une bonne partie de la bande et nous voilà tous les deux avec le nihilste ! Après-midi musée : Hambourg station à l'autre bout de la ville et sa collection de "pop art", la Pinacothèque (bande d'en*****és qui n'ont pas voulu me délivrer un ticket à 17h20 alors que la billetterie ferme à 30 !) et la Neue Gallery, bâtiment de Mies Van Rohe dédié à l'art du XXe siècle, près de la Postdamer platz. Détour par la "Topographie de la terreur" centre d'interprétation à l'emplacement de l'ancien siège des SS et au Checkpoint Charlie (si vous devez y aller un jour, allez-y fin d'aprem' quand les deux guignols en costume qui font payer 2€ pour une photo s'en vont !)
Rendez-vous avec toute la bande pour un bon resto typique allemand et lounge !

Station de métro Frankfurter Tor à l'entrée de la Karl marx avenue

 Dans le métro

A la gare d'Hambourg


 A la Neue gallery

Postdamer Platz

Reste de mur à la Postdamer Platz 

En face de topographie de la terreur

Au Checkpoint Charlie

Lundi : dernier jour express à Berlin, car départ vers l'aéroport à 15h00.  Une matinée rondement menée, mais pas sans accro : réveil aux aurores pour arriver au Reichtag avant la fin des déjeuners des hôtels ! Tous très fiers de nous, on arrive là-bas vers 8h30... Et là, accès impossible sans une réservation via le web exigée vingt-quatre heures précédant la visite ! Et ça pensez-vous que mon fidèle Lonely Planet me l'aurait dit ! Ben non ! (ndlr : ne pas oublier de rédiger un mail bien senti au service client du Lonely !)
Bon, loin de se laisser abattre, on s'est tourné vers le plan B : à pied vers la colonne de la victoire (chère aux gays de la ville), puis bus 100 vers le Bauhaus museum !
C'est après que j'ai accordé aux troupes une pause shopping bien méritée, mais trop courte ! D'ailleurs, la prochaine fois faudra que je creuse un peu plus cet aspect de la ville que j'ai juste effleuré du bout des doigts !
J'ai tout de même trouvé deux trophées : deux paires de boucles d'oreille dont une en forme de bicylette !
Après un bon gros burritos bio, il faut quitter la ville, mon nouveau Londres!

A l'auberge de jeunesse "Globetrotter Hostel"

La colonne de la victoire

 Au Bauhaus Museum

Bauhaus Museum

Dorritos et guacamole bio au Dolores, une bawette à burritos branchouille

Un de mes deux achats berlinois
Top Blanc >>> H&M 
Top bleu ciel chiné gris clair >>> Forever 21
Slim, collier, foulard >>> Primark
Boucle d'oreille >>> Achet Berlin
veste boyfriend  >>> H&M


L'objectif du voyage était de réussir à passer outre les festivités du 15 août, mais un Liégeois reste un Liégeois ! Et nous n'avons pas échappé à  la soirée de clôture du 16 août. Enterrement de Mâti l'Ohé et  costume de pleureuse agrémenté d'un céleri à fouetter dans les airs, feu d'artifice (depuis le balcon de Jean-Mi et Evelyne - une merveille !  Merci ! ) et bien sûr Pékèt !!!

En somme, l'année prochaine, il nous faudra prévoir plus qu'un mini trip pour ne pas assumer nos origines du "D'ju d'la Mous" et s'expatrier le temps de la fête.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à me battre avec le magasin Makro qui retient mon appareil photo en otage depuis près d'un mois - ceci expliquant ce long moment de silence.

XoXo

22 commentaires:

  1. Ça ne doit pas être très agréable de porter un t-shit loose.

    (Le correcteur)

    RépondreSupprimer
  2. Avec de la persévérance ... on se fait à tout

    RépondreSupprimer
  3. Super blog!!!!
    Angela Donava
    http://www.lookbooks.fr

    RépondreSupprimer
  4. j'adore tes boucles d'oreilles :-)
    bisous ^^

    RépondreSupprimer
  5. Hahah merci beaucoup ;)

    Juste Ryma

    RépondreSupprimer
  6. Fan de tes derbies! chouettes serie de photos!
    xxx

    RépondreSupprimer
  7. Oh punaise article de dingue je t'avoue que je n'ai pas eu le courage de tout lire. En tout cas j'adore Berlin comme ville j'y vais souvent c'est une ville qui reste preservée au niveau artistique sympa et pas chere ;)
    bisous,
    MaNAa

    RépondreSupprimer
  8. Sympa ton petit reportage berlinois! ;) Comme quoi, y a pas que le 15 août! ;)

    RépondreSupprimer
  9. >Merci babinette, je les adore aussi, elles sont en faite double face, noires d'un côté et bleues de l'autre !
    >It's not a tatoo but earings. But i think in tatoo it'll be great...it will be a great idea !
    >Avec ces derbies, mes amis m'appelle maintenant "le soulier d'or" ... une belle carrière footbalistique devant moi !
    >Berlin est vraiment un chouette ville dont je n'ai exploré que certains aspects...je pense déjà au prochain séjour là-bas ! Et pourquoi pas encore au 15 août !

    RépondreSupprimer
  10. lovely photos :>
    xx

    www.sasanja.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  11. amazing tattoo ;))

    redakcja@funfashion.pl

    RépondreSupprimer
  12. Ça me donne tellement envie d'y aller !
    Mais j'aimerais y aller un truc genre 1 mois, pour vraiment avoir le temps de tout voir.
    Apres sinon j'ai une sorte de sentiment de frustration affreux :D
    Et Liège ça me tente bien aussi :) C'est cool comme ville, il y a des choses a visiter ?

    Baci !

    RépondreSupprimer
  13. Liège est une ville formidable (bon c'est clair, c'est pas Berlin!) mais quand même !
    Des choses à voir...oui pleins !
    La nouvelles gare de Calatrava, la Médiacité avec sa verrière de Ron Arad et surtout son Primark, Le Grand Curtius, le musée des Beaux-Arts (ancien musée de l'art Wallon), l'Archéoforum et les vestige de la cathédrale Saint-Lambert !!! la place du marché célèbre pour son Perron et ses terrasses sympas...bref, je m'emballe !
    va voir le site WWW.liege.be (rubrique culture/musees ou culture/tourisme)
    La ville est surtout connue comme une ville méditerranéenne du Nord, conviviale et chaleureuse où les liégeois aime la bonne chaire (les traditionnels boulets liégeois et gaufres de Liège) et faire la fête !

    Bon vous l'aurez compris je suis une vraie de vraie, une attachée, une pur jus !

    RépondreSupprimer
  14. Haha, je suis comme toi; je checke si il y a un Burger King dans les aéroports. Ceci dit, si tu es en manque, il y en a 1 à Maastricht (sur la place) et 2 à Aachen. A bon entendeur!

    RépondreSupprimer
  15. Salut chère !!!
    Es que tu sais, que je peux t'offrir ma derniere tenue de mon lookbook ?
    Non tu sais pas !!! Je t 'invite à te rendre a la page d'inscription
    pour participer , http://www.lookbooks.fr/concours
    Je te souhaite une bonne journée!
    Biz
    Angela Donava
    http://www.lookbooks.fr

    RépondreSupprimer
  16. I like your blog, adding to watched.
    And I invite to watch my beggining blog with handmade clothes. I'll be gratefull for all support. xx

    http://www.wczym.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  17. t'as vraiment rien compris a berlin...connasse...je comprends meme pas qu'il t laissé rentrer au berghain...t'aurais mérité qu'il te fasse bouffer ton chemisier immonde et tes chaussures en or a la con...va crever a liège..

    RépondreSupprimer
  18. Dans la mesure où je filtre les commentaires, j'aurais bien-sûr pu vouer ce message à la seule destination qu'il méritait : le fond d'une cuvette de WC dans laquelle les odieux personnages oublient de passer la brosse.

    Comme donner une érection à un micropenis ne m'a jamais enchantée, je publie ton message, courageux anonyme. Je le publie pour éviter que la censure te donne le moindre sentiment d'importance. Je te censure parce que je te comprends, dans toute ton individualité misérable. Je te comprends, car peut-être que moi aussi si je m'étais vu refuser l'entrée du Berghain après trois heures de file, je serai aigrie, amère, cynique. Je voudrais à la terre entière et j'insulterai les gens.

    Ou peut-être pas... Peut-être saurais-je rester digne et polie.

    Bonne chance dans la vie, vil anonyme. Ça ne doit pas tous les jours être facile d'avoir les veines pleine de fiel."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as malheureusement rien compris au Berghain donc rien à une partie importante de la culture berlinoise. effectivement c'est pour que des gens comme toi n'entre pas dans ce lieux que j'apprecis particulièrement la sélection à l'entrée.

      Supprimer
  19. Bon article ! mais dommage que tu n'ai pas saisi l'intérêt principal du Berghain ! on y vient justement pour écouter la techno la plus pointue au monde et non pour "visiter". Mais bien sur c'est une musique qu'il faut comprendre :)
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer